Aller au contenu
Accueil » Qui est Saint Christophe ?

Qui est Saint Christophe ?

    Qui est Saint Christophe ?

    Saint Christophe était un homme colossal qui vivait sur les terres de Canaan. Son seul souhait était de servir le plus grand prince du monde. Pensant que le roi de son pays était le plus grand des souverains, Saint Christophe se mit à son service avec dévouement.

    Un jour de fête au palais, un jongleur chanta en présence du Roi une chanson avec des paroles qui parlaient du diable. Scandalisé par ce qui venait de se passer, le seigneur fit immédiatement le signe de croix. Saint Christophe observa attentivement la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux. Puis il s’approcha du roi et lui demanda alors : « Seigneur, que signifie ce geste de votre main ? ».

    Dans un premier temps, le roi refusa d’abord de lui répondre. Saint Christophe insista fortement auprès de son serviteur. Celui-ci finit alors par lui avouer à demi-mots : « Chaque fois que j’entends nommer le diable, je me protège par ce signe, de peur qu’il ne prenne pouvoir sur moi et ne me nuise ». A l’instant même où le roi lui fit cette confidence, Saint Christophe su qu’il n’était pas le plus puissant du monde et que celui qu’on appelait « le diable » était bien plus redoutable que lui. Sa quête reprit aussitôt. Il quitta alors le roi et partit à la recherche de ce démon maudit.

    Saint Christophe au service du diable

    En allant à la recherche du diable, Saint Christophe rencontra une armée dans le désert. Le chef de l’armée voyant Saint Christophe tout seul dans le désert s’approcha de lui. Puis les deux hommes se sont mis à discuter. Le chef lui demanda :

    – Où vas-tu ?

    – Je suis en quête du diable afin de le servir

    – Alors ne cherches plus, me voici.

    Après ces paroles, Saint Christophe compris que c’était le diable, il fut enfin soulagé. Le plus puissant du monde était là, devant lui. Il se mit alors à le servir. Un jour, Saint Christophe était accompagné du diable lorsqu’ils passèrent à proximité d’une croix qui se trouvait sur le bord d’une route. La réaction du démon fut instantanée. Il se figea d’abord. Puis horrifié, il s’enfuit précipitamment, faisant un fastidieux détour pour éviter l’objet.

    Saint Christophe demanda à l’Ange déchu la cause de son comportement. Le diable confessa alors : « c’est qu’un homme nommé Christ a été attaché et crucifié sur une croix pour racheter les hommes et causer ma perte, et, depuis lors, dès que je vois la croix du Christ, j’ai peur et je m’enfuis ». En cet instant décisif, Saint Christophe s’aperçut qu’il n’était pas en présence de l’être le plus puissant du monde et en fut profondément déçu. Il le quitta sur-le-champ.

    A la recherche du Christ

    Reparti seul sur les routes, Saint Christophe chercha longtemps si quelqu’un pouvait le renseigner sur ce puissant qu’on appelait « Christ ». Un jour, il fait la rencontre d’un ermite plein de sagesse. Cet homme prit alors le temps de lui répondre : “le maître que notre géant désirait servir exigeait d’abord qu’il jeûne souvent”. Mais c’était au-dessus des forces de Saint Christophe ! Alors l’ermite lui apporta une autre recommandation. Il fallait que le géant fasse de nombreuses prières. Mais Saint Christophe ne savait pas prier !

    Alors l’ermite lui demanda s’il connaissait le fleuve du pays, celui qu’on ne peut traverser sans péril de mort. Heureusement Saint Christophe le connaissait. « Grand et fort comme tu es, dit l’ermite, si tu demeurais près de ce fleuve, et si tu aidais les voyageurs à le traverser, cela serait très agréable au Christ que tu veux servir ; et peut-être consentirait-il à se montrer à toi ». Saint Christophe savait qu’il en avait la capacité. Alors, il fait la promesse à l’ermite de le faire pour servir le Christ.

    Saint Christophe s’installa sur la rive du fleuve. Il s’y construit un abri et appuyé d’un bâton fabriqué de ses mains, il transportait d’une rive à l’autre toutes les personnes qui en avaient besoin.

    Une traversée périlleuse

    De longs mois s’écoulèrent puis une nuit, Saint Christophe entendit une douce voix enfantine qui l’appelait et qui lui dit : « Christophe, viens et fais-moi traverser le fleuve ! ». C’est alors que Saint Christophe sortit aussitôt de son abri pour aider le petit garçon. Mais une fois dehors, malgré tout le mal qu’il se donna pour le chercher, il ne vit personne. Déconcerté, il rentre dans sa cabane. Et soudain, la voix du petit garçon retentit de nouveau : « Christophe, viens et fais-moi traverser le fleuve ! ». Saint Christophe ressorti tout de suite. Pourtant, il avait beau regarder encore et encore tout autour de lui, il ne voyait personne. S’apprêtant de nouveau à rentrer, il entendit l’enfant l’appeler une troisième fois. Et cette fois, il le vit. L’enfant était là, devant lui. Il le priait de bien vouloir l’aider à traverser les eaux du fleuve.

    Alors Saint Christophe s’approcha du petit enfant, le prit dans ses bras et le hissa sur ses épaules. Puis, s’armant de son modeste bâton, il entra dans les eaux froides.

    Saint Christophe était habitué à faire cette traversée. Elle ne lui posait traditionnellement pas de contrainte particulière. Mais cette fois, ce fut différent. En effet, quand il était engagé au milieu du fleuve, Saint Christophe s’aperçut que le niveau de l’eau montait anormalement et de plus en plus vite. Dans le même temps, le poids de l’enfant se faisait davantage sentir. Le petit garçon devenait lourd et les flots n’étaient pas loin de submerger Saint Christophe à tel point que plus d’une fois, celui-ci pensa qu’ils allaient tous deux périr dans les eaux du fleuve.

    Saint Christophe parvint cependant à rejoindre l’autre rive. Il y déposa le petit garçon avec douceur et précaution puis il lui dit : « Oh mon cher enfant ! Tu m’as mis dans une situation bien périlleuse ! Tu pesais si lourd qu’il me sembla porter le monde entier sur mes épaules ! »

    Alors le petit garçon lui répondit d’un ton calme et assuré : « Ne sois pas étonné Saint Christophe. Oui tu portais le monde entier sur tes épaules et tu portais aussi celui qui a créé le monde. Je suis le Christ, ton maître et celui que tu sers par tes œuvres sur ces rives. Pour faire foi de mes paroles, lorsque tu auras rejoint ta cabane sur l’autre rive, plante ton bâton dans la terre à proximité de celle-ci. Tu le retrouveras demain rempli de fleurs et de fruits. »

    Saint Christophe écoutait avec attention les paroles du petit garçon tout en regardant l’autre rive. Quand il se retourna pour lui répondre, l’enfant avait disparu. Ainsi, Saint Christophe suivit les recommandations de l’enfant et planta son bâton dans la terre. Le lendemain, lorsqu’il se leva, il sortit de sa cabane et vit avec émerveillement un somptueux palmier recouvert de feuilles et de dattes à l’endroit même où il avait placé son humble morceau de bois la veille.

    C’est alors que Saint Christophe est devenu le Saint Patron des voyageurs et des soldats.

    Prière pour Saint Christophe

    Saint Christophe, nous venons à vous pour vous remercier pour votre foi et votre dévouement envers Jésus-Christ.

    Nous vous remercions pour avoir conduit les voyageurs en toute sécurité sur leur chemin, et pour avoir aidé les pèlerins à traverser les eaux dangereuses.

    Nous vous demandons de nous protéger contre tout mal, et de nous guider sur notre chemin de vie.

    Nous vous demandons de nous donner la force et la persévérance pour continuer à avancer même lorsque les difficultés se présentent.

    Nous vous demandons de nous aider à trouver la paix et la réconciliation, en suivant l’exemple de votre foi en Jésus-Christ.

    Nous vous remercions pour toutes les bénédictions que vous nous avez données et nous vous confions notre vie et notre âme.

    Amen

    Le blog chrétien catholique du Palais du Rosaire