17 février 2020

Et si vous étiez déprimé.e parce que vous respirez mal ?!

Découvrez les clés d’une respiration qui vous redonne le pouvoir !

Comment je sais que vous respirez mal ?

Je ne suis pas devin, je suis simplement une professionnelle habituée à recevoir bon nombre d’entre vous avec les mêmes symptômes. Symptômes que j’ai moi-même vécus et qui sont encore mes signaux d’alerte.

Alors je vais vous faire la liste des conséquences d’une mauvaise respiration, je vous invite à la détailler et pourquoi pas à noter ce qui vous concerne. Ensuite vous me confirmerez ou pas que j’ai raison quand je dis que vous respirez mal 😉

  1. Vous avez des douleurs cervicales
  2. Vous avez le souffle coupé
  3. Vous avez une sensation d’oppression dans la poitrine
  4. Vous avez des troubles digestifs
  5. Votre mâchoire est crispée
  6. Vous avez facilement mal à la tête
  7. Vous êtres fatigué.e
  8. Vous récupérez moins bien
  9. Vous avez du mal à vous concentrer
  10. Vous dormez mal
  11. Vos pensées vont au rythme d’un vélo en plein Tour de France
  12. Vous êtes à fleur de peau
  13. Vous êtes irritable
  14. Vous êtes impulsif.ve
  15. Vous manquez d’endurance
  16. Vous avez des sauts d’humeur
  17. Vous n’avez plus de motivation
  18. Vous avez du mal à vous reposer…

Alors sur ces 18 symptômes, vous en cochez combien ?!

Mais pourquoi vous respirez mal ?

Tout d’abord c’est quoi une respiration normale ? Chez l’adulte la respiration dite normale compte 12 à 15 respirations par minute. Lorsque nous parlons, notre respiration en compte plus de 20 par minute et lorsque nous dormons moins de 10 !

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous êtes stressé(e), anxieux(se) ou pressé(e) votre rythme cardiaque augmente ? Le palpitant que l’on sent dans la poitrine ?! Mais avez-vous remarqué AUSSI que votre respiration s’était bloquée ? Juste au niveau du diaphragme pour empêcher les poumons de se développer totalement ! Mais pourquoi votre corps veut-il vous asphyxier ?! Parce que lorsque votre cerveau est asphyxié il est plus rapide, en réalité le mode survie est enclenché et rien ne peut l’arrêter dans sa quête de sécurité !

Ex : Vous êtes tranquillement dans votre canapé quand soudain vous entendez un bruit étrange, un bruit que vous ne reconnaissez pas ! Le monde s’arrête net, votre diaphragme vient de se bloquer, vous ne respirez plus, votre pouls s’accélère, votre corps se crispe pendant que votre cerveau sur-analyse le moindre son qui vous entoure ! « Est-ce que j’ai fermé à clé, est-ce que mon fils a oublié ses clés, est-ce que j’ai vraiment entendu ce bruit, il vient d’en haut, d’en bas, de dehors… » Mais en même temps qu’il analyse le danger immédiat, il met aussi son plan d’action en place et il n’a que 3 options : La fuite, le combat ou la tétanie !!! Vous voilà déjà à la recherche d’une arme (le parapluie fera l’affaire 😉) ou d’une issue de secours (la lucarne de la salle de bains à 3m de haut !). PUIS le chat du voisin passe devant votre fenêtre jouant avec un jouet de votre enfant resté dehors ! Oufffffff ! Soupir de soulagement, diaphragme qui retrouve sa place, corps qui se détend à nouveau et l’esprit qui récupère (en riant ou en pleurant 😉)

Mais si vous faire peur n’arrive pas tous les jours en revanche stresser parce que vous êtes en retard, pour un collant filé, dans les bouchons, pour les factures, pour les exams, pour les tâches ménagères, pour le client difficile de demain ou pour la construction de la maison, le principe est le même.

Les principales causes de dépression sont les mots durs que l’on s’adresse à longueur de journée ainsi que la perte de sens dans sa vie. Ce sont aussi des déclencheurs de stress, vous vous mettez dans un climat d’insécurité et de rejet. L’asphyxie de votre cerveau aggrave alors à nouveau votre dépression parce qu’il cherche à tout prix une solution et il anticipe/revit les situations où vous n’avez pas été à la hauteur, ou vous auriez pu mieux faire, pas dû dire ceci ou cela, ou la honte et le malaise imaginés pour la soirée prévue demain !!! Il se tétanise, il fuit les situations ou il retourne sa colère envers vous ! C’est un cercle vicieux ! Vous avez besoin d’air ! Tout comme la voiture a besoin de son moteur mais aussi d’essence !

STRESS => SURVIE => RECHERCHE DE SOLUTIONS => RESPIRATION BLOQUÉE

Il ne manquerait pas une étape dans ces cas-là ?! Ah oui si dans le cas du chat qui se révèle être sans danger, la respiration retrouve son rythme et le corps s’apaise par le soulagement, dans le quotidien le mode guerrier ne prend pas de pause ! Et l’asphyxie ponctuelle qui rend service devient mortelle (sans dramatiser bien sûr 😉)

Joe Dispenza parle d’incohérence du cerveau, il ne voit le monde qu’à travers ses dangers et ses moyens de rester en sécurité ! Cela pompe toute votre énergie et le corps mis à rude épreuve commence à en payer le prix. Je ne vous referais pas la liste des dommages puisque vous l’avez lu plus haut !

Donc vous respirez mal pour rester performant et en sécurité (physique, affective, matérielle…) Mais ça fait combien de temps au juste ? 6 mois, 1 an, 10 ans ? Depuis quand vous fonctionnez qu’avec 30% de votre capacité pulmonaire ? Dans quel état d’usure est votre corps ?  Depuis combien de temps votre corps et votre cerveau ont pris pour « normale » cette respiration discount ?! Parce que si vous pouvez très bien imaginer fragiliser votre dos en prenant une mauvaise position quotidienne, pourquoi serait-ce différent pour votre respiration. Vous savez à quoi cela me fait penser ? Au bras cassé, il y a 2 ans ma fille (de 6 ans à l’époque) s’est cassé le poignet en jouant au foot. Elle a eu un mois de plâtre et 6 semaines d’atèle. Quand elle a tout enlevé, son bras était si maigrelet et fragile qu’elle avait peur de l’utiliser. Elle a dû reprendre confiance en elle petit à petit surtout à l’équitation. Je m’étais moi aussi cassé le poignet à 8 ans et je me souviens tout à fait de cette sensation affreuse quand plus rien ne soutient votre bras ! Connaissez-vous cette sensation ?

Je soutiens que le corps est une magnifique entité capable de s’auto-guérir mais pour cela il a besoin de notre aide, il a besoin qu’on lui offre les meilleures conditions possibles !

Exercice pour prendre conscience de votre respiration.

Faites stop, là maintenant, en lisant cet article puis demandez-vous :

  1. Ma position favorise-t-elle ma respiration ?
  2. Où se situe ma respiration ? Ventre, thorax ?
  3. Comment je décrirais ma respiration ? Ample, bloquée, saturée, saccadée, tranquille ?
  4. Et comment je ressens mon corps, ma tête, ma mâchoire, mes pensées ?
  5. Notez sans juger ce que vous constatez…
  6. Appréciez comme le simple fait de remettre de la conscience vous a permis de vous replacer et de mieux respirer. Remerciez-vous pour ça 😊

Inscrivez-vous maintenant au bas de cet article et recevez votre séance de respiration – relaxation à télécharger pour l’écouter où que vous soyez !

Les clés d’une respiration qui vous redonne le pouvoir :

Ok donc vous connaissez vos symptômes dus à une respiration bloquée, vous discernez également mieux pourquoi votre respiration se contraint d’elle-même. Maintenant comment on remédie à ça et qu’est-ce que vous allez y gagner ?!

En vous offrant plusieurs fois par jour le droit de respirer profondément, vous vous offrez également les meilleurs antidépresseurs, somnifères, vitamines qui soit ! En respirant profondément vous inversez le mécanisme du stress.

RESPIRATION AMPLE => RELAXATION => CRÉATIVITÉ/INTUITION => EFFICACITÉ

Vous quittez le mode survie parce que vous n’êtes PAS en danger, parce que dans le mode survie vous êtes dans l’incohérence (Cf Joe Dispenza) et vous courrez droit vers l’épuisement !

Dans la sérénité, une respiration profonde vous relie à la fréquence du cœur, ce qui vous relie à votre système nerveux autonome et à l’intégralité de votre cerveau (dont l’intuition et la créativité !) Très peu de gens acceptent que ce soit dans la détente que nous sommes les plus créatifs et efficaces ! Alors même que nous avons tous expérimenté ce principe :

Vous êtes submergé(e) par ce que vous avez à faire ou par un problème sans solution ! Dans un mouvement de ras le bol, vous partez prendre l’air et laissez tomber ce que vous faisiez. Lorsque vous revenez, plus détendu(e), les solutions viennent à vous et vous réalisez en 1h ce que vous auriez fait en 4 !  Vous venez de passer de l’incohérence à la cohérence !

Revenons à votre système nerveux autonome (SNA), j’en ai déjà parlé dans d’autres articles. C’est lui qui gère les fonctions de votre corps sans vous demander un effort conscient (respirer, digérer, accélérer le rythme cardiaque, transpirer, etc.…) Si je vous invitais à transpirer maintenant ou à modifier votre rythme cardiaque vous ne le pourriez pas sauf en mettant votre corps dans les conditions propices (peur, course à pieds, sauna…) Le seul moyen pour vous de réguler et je dirais même d’optimiser votre SNA c’est de respirer ! Vous pouvez modifier votre rythme respiratoire pour vous synchroniser avec lui, vous pouvez alors vous recharger plus vite (énergie), digérer mieux et éliminer plus efficacement (perte de poids), accéder à votre inconscient pour reprogrammer votre cerveau et même optimiser votre guérison. (Je vous invite vraiment à lire Joe Dispenza).

En bref, en pratiquant la respiration au quotidien vous gagnerez :

  • En endurance
  • En relaxation musculaire
  • En lâcher-prise
  • En efficacité
  • En énergie
  • En santé
  • En qualité de sommeil
  • En motivation
  • Et même en perte de poids …

4 exercices de respiration :

Passons aux exercices, il y a beaucoup d’exercices possibles et je vais aujourd’hui vous en proposer 4. N’hésitez pas à aller plus loin dans vos recherches si vous en ressentez l’envie (cf. Bien respirer pour bien vivre du Dr Denis Lamboley)

1- La cohérence cardiaque

« La Cohérence Cardiaque est un état d’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel » (www.coherenceinfo.com) Avec cet exercice de respiration vous baissez significativement votre taux de cortisol en 3 minutes (hormone de stress) et ce pour une durée de 4 à 6h. De plus votre cerveau entre en ondes alpha, qui sont les ondes de la relaxation. Elle a un impact bénéfique rapide sur la dépression et la tension artérielle. Sa mise en pratique est rapide et simple !

En pratique :

  • Installez-vous assis le dos bien droit (pas allongé pour des raisons physio)
  • Puis videz votre ventre en faisant un « CHUT » prolongé
  • Inspirez maintenant sur 5 temps par le nez (comptez mentalement ou aidez-vous d’un support)
  • Expirer sur le même rythme soit 5 temps par la bouche
  • Vous devriez arriver à 6 respirations par minute (au lieu de 12-15 normalement)
  • Recommencer ces respirations pendant 5 minutes (30 respirations)

L’autodiscipline idéale est le 365 : 3 fois par jour – 6 respirations par minute – pendant 5 minutes

2- La respiration carrée

La respiration carrée est aussi appelée « Sama Vritti », elle est issue du Pranayama (discipline du souffle). Elle offre de nombreux bienfaits dont certains sont identiques à la cohérence cardiaque. Elle améliore l’oxygénation sanguine, elle offre un meilleur contrôle du souffle et du diaphragme, une meilleure concentration mais aussi une relaxation pour mieux gérer ses émotions. Son principe est de rythmer la respiration sur un temps égal sur 4 phases. Le rythme idéal étant 4 temps.

En pratique :

  • Installez-vous assis le dos bien droit
  • Puis videz votre ventre en faisant un « CHUT » prolongé
  • Inspirez par le nez sur 4 temps
  • Bloquez votre souffle sur 4 temps
  • Expirez par le nez sur 4 temps
  • Retenez à nouveau votre souffle sur 4 temps
  • Recommencez minimum 10 fois

L’autodiscipline idéale est 20 respirations carrées 3 fois par jour. (Il vaut mieux en faire 20, 3 fois par jour que 40, une fois par jour !)

3- La 4 – 7 – 8 pour mieux dormir

Baptisée de cette façon par son inventeur Andrew Veil, la respiration 4 – 7 – 8 vous promet de vous endormir en moins d’une minute. Voilà qui ravira des millions de personnes concernées. Andrew Veil est un Professeur de Harvard et spécialiste en médecines alternatives. Cette technique de respiration permet une oxygénation rapide du cerveau, de plus en focalisant le mental sur son rythme si particulier le détachement de ses ruminations est immédiat.

En pratique :

  • Installez-vous dans n’importe quelle position du moment qu’elle soit confortable
  • Puis videz votre ventre en faisant un « CHUT » prolongé
  • Inspirez sur 4 temps par le nez
  • Retenez votre respiration sur 7 temps
  • Expirez bruyamment par la bouche sur 8
  • Recommencez jusqu’à l’endormissement…

L’autodiscipline idéale est de le faire au coucher en ayant pris soin de respirer plusieurs fois dans la journée.

4- La respiration dynamisante

Cette respiration s’établit sur un rythme particulier car elle propose un temps de rétention plus long. Ce qui permet d’activer notre capacité adaptative face à des conditions difficiles. Je m’explique lorsque le corps est mis en conditions plus difficiles (hypoxie, chaleur, froid, faim, altitude, etc…), il s’active aux niveaux endocrinien, immunitaire et nerveux pour nous renforcer ! Bien sûr dans nos limites de l’instant !

Par exemple, le sportif débutant devra écouter son corps pour ne pas se blesser, il sentira ses courbatures mais sa capacité adaptative se renforce jour après jour, les courbatures disparaissent de plus en plus ou en tout cas interviennent à des moments d’efforts plus intenses. Le débutant devient confirmé !

Revenons à la respiration, avec ce rythme non seulement vous activez votre capacité adaptative pour être plus dynamique mais en plus elle permet de nettoyer 70% de vos déchets dans le circuit lymphatique. Ce qui est en période de perte de poids ou de jeûne, hyper puissant ! Point bonus, en rentrant bien le ventre à l’expiration vous renforcez vos abdos ! C’est la respiration préconisée par Anthony Robbins 😉

Le rythme est le 1 – 4 – 2, c’est un aide-mémoire qui sert de multiplicateur à vos respirations. Vous devez créer votre propre rythme en fonction de votre capacité respiratoire de l’instant ! Le 1er temps est l’inspiration, le 2nd la rétention du souffle et le dernier l’expiration. Par ex : 4 – 16 – 8 ; 3 – 12 – 6 ; etc…

En pratique : (si vous partez sur 4 temps d’inspiration !)

  • Installez-vous assis ou debout le dos bien droit
  • Puis videz votre ventre en faisant un « CHUT » prolongé
  • Inspirez par le nez sur 4 temps
  • Retenez votre souffle sur 16 temps
  • Expirez par la bouche sur 8 temps
  • Recommencez 10 fois

L’autodiscipline idéale est de pratiquer 10 cycles de respiration, 2 fois par jour. Idéalement le matin à jeun et le soir avant le coucher.

Voilà, il ne vous reste qu’à tester ces différentes respirations, à votre rythme et surtout en écoutant votre corps avant et après ces exercices. Plus vous serez familier(es) avec ces exercices, plus il sera facile de les mettre en place spontanément en cas de « crise ». Cela peut également devenir un moment de partage en famille avec les enfants ! Tout le monde mérite de bien respirer ! C’est gratuit, c’est en abondance, c’est possible n’importe où et c’est puissant !!!

Privilégiez des endroits sains pour respirer, des huiles essentielles qui apaisent, énergisent ou même dégagent les sinus 😉

Je vous lance un défi, vous expérimentez ces différentes respirations et vous les intégrez à votre autodiscipline (en savoir plus ici) pendant 21 jours. Pourquoi 21 jours, parce que c’est le temps que votre cerveau met à intégrer un nouveau réflexe et puis parce que vous aurez eu le temps de constater les effets positifs sur votre humeur, votre concentration, votre sommeil, votre énergie mais aussi sur votre digestion 😊

Inscrivez-vous maintenant et recevez votre séance de respiration- relaxation à télécharger pour l’écouter où que vous soyez ! Grâce à cette séance vous serez guidé(e) par ma voix pour acquérir les bons réflexes respiratoires. Vous ressentirez très vite les effets de la relaxation, du relâchement musculaire et même du ralentissement de vos pensées parasites.

Partagez avec nous en commentaire votre routine de respiration, quels exercices vous pratiquez, et ce que vous en avez gagné au bout de 21 jours ! C’est parti…

Si vous avez apprécié cet article et sa séance offerte, si vous pensez que cela peut aider un proche, un ami ou simplement si vous avez envie de faire circuler mon message pour m’aider, merci de partager cet article et ses précieux conseils.

Inscrivez-vous à ma Newsletter, suivez-moi sur les réseaux sociaux et retrouvez toutes mes vidéos sur YouTube 😊

Prenez soin de vous, respirez !

Magalie

Magalie Dannely

Praticienne en Hypnose, Sophrologie & Sexothérapie Fondatrice de Révélation de Soi Présidente de l'association Parents (presque) Bienveillants

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: